Notariat de Châteauneuf-de-Gadagne

par Théo Roque et Blandine Silvestre

Présentation

Intitulé

Notariat de Châteauneuf-de-Gadagne

Dates extrêmes

1389-1820

Description physique

Type

Document d'archives

Nombre d'éléments

152 registres

Métrage linéaire

12,67

Éléments historiques

Le premier témoignage conservé de l'activité notariale à Châteauneuf de-Gadagne date de la fin du XIVe siècle, représentée par Arnaud Boneti ; mais d'importantes lacunes affectent notre connaissance des deux siècles suivants. À partir de la fin du XVIe siècle, les notaires se succèdent sans que se forme de véritable dynastie. Les notaires Jeaume, en 1750 puis en 1818 semblent n'avoir de lien de parenté qu'éloigné et demeurent peu de temps dans cette résidence.

De 1688 à 1693, trois notaires exercent simultanément à Châteauneuf-de-Gadagne : Jean Delavigière, Pierre Gachon (associés de 1690 à 1692) et Jean Floret. La prospérité économique apparente de la communauté assortie d'une croissance démographique peut justifier l'attractivité de Châteauneuf-de-Gadagne durant cette période. Toutefois, apparaissent également des années sans exercice manifeste du notariat à Gadagne, ainsi de 1727 à 1729 et de 1735 à 1744. À la Révolution, l'étude n'est pas reprise au départ du notaire Jouvenne pour Avignon (1790). Après un exercice éphémère de trois années (1818-1820), elle est réunie à celle du Thor en 1820.

Liste des notaires de Châteauneuf-de-Gadagne :

Boneti, Arnaud (1389-1396)

Frinhelis, Claude (1533-1535)

Defonte, Claude (1537-1542)

Lambrochon, Jean (1586-1591)

Michard, David (1591-1603)

Janand, Georges (1603-1619)

Masse, Pierre (1616-1638)

Delavigière, Jean (1641-1693)

Floret, Jean (1683-1714)

Gachon, Pierre (1688-1700)

Picarel, Louis (1714-1726)

Maurel, Jean (1730-1734)

Jeaume, Louis (1750-1751)

Jouvenne, Jean-Baptiste (1745-1789)

Jeaume, Jean Joseph Gabriel (1818-1820)

Historique de la conservation

Les registres de minutes sont entrés aux archives de manière dispersée dans les fonds de plusieurs études déposées entre 1915 et 1934. Les séries les plus importantes se trouvent dans le minutier d'Avignon, études Vincenti et Pradon et dans celui du Thor, étude Grangier. Cinq autres études alentour ont conservé des actes enregistrés à Châteauneuf-de-Gadagne : Avignon (Beaulieu), Caumont (Guien), Cavaillon (Liffran) et L'Isle-sur-la-Sorgue (Roussel et Moureau).

Informations sur les modalités d'entrée

Dépôts réalisés entre 1915 et 1934 par les études Vincenti, Pradon et Beaulieu à Avignon, Grangier au Thor, Guien à Caumont-sur-Durance, Liffran à Cavaillon, Roussel et Moureau à L'Isle-sur-la-Sorgue.

On trouvera dans le fonds

Minutes notariales de Châteauneuf-de-Gadagne de 1389 à 1820, avec tables alphabétiques ou répertoires chronologiques.

Entre les premiers registres de l'extrême fin du XIVe et la fin du XVIe siècle, le notariat de Châteauneuf a subi d'importantes pertes. Il en résulte des lacunes étendues. Après 1586 celles-ci se raréfient, les notaires se succèdent de manière globalement cohérente et ordonnée. A noter cependant un hyatus de plusieurs années au XVIIIe siècle.

Après la Révolution, on observe un vide de près de 30 ans entre 1789 et 1818.

Mode de classement

Le fonds du notariat de Châteauneuf-de-Gadagne a été classé lors des dépôts réalisés entre 1915 et 1934 par les études Vincenti, Pradon et Beaulieu à Avignon, Grangier au Thor, Guien à Caumont-sur-Durance, Liffran à Cavaillon, Roussel et Moureau à L'Isle-sur-la-Sorgue. Il a été classé par ancienneté des notaires au sein de chacun de ces fonds. L'ensemble du fonds dispersé a fait l'objet d'un contrôle et d'une reprise des analyses donnant lieu à un nouveau répertoire méthodique en 2017.

Poursuivre votre recherche en ligne

Situer : "Notariat de Châteauneuf-de-Gadagne" dans son contexte

Sources complémentaires aux archives départementales de Vaucluse

Répertoires chronologiques (collection du greffe) :

8 U 2/29 : 1818-1820

Bibliographie

Gimet (F.) et Bremond (R.), Histoire de Châteauneuf-de-Gadagne des origines à 1870, Paris, 1935.

Roure (C.), Petite histoire de Châteauneuf-de-Gadagne, Paris, 1991.

Maureau (A.), Notaires et notariat à Avignon sous le premier Empire, Avignon, 1982.

Commentaire

Les notaires de Châteauneuf-de-Gadagne, jusqu'à Pierre Gachon (1688-1700) inclus, adoptent le style du 25 décembre qui à Noël ouvre une nouvelle année. Par commodité, il a été convenu de reporter l'année "nouveau style" dans le répertoire pour les actes de ces notaires passés entre le 25 et le 31 décembre.

Louis Picarel, notaire à Châteauneuf-de-Gadagne de 1714 à 1726, est le premier à appliquer le changement de style.

Date de création de la description

lundi 30 janvier 2017

Date de dernière modification de la description

mardi 15 mai 2018

Descripteurs

Contenu

Informations bibliographiques

Informations de publication

Déclaration de titre

Titre : Notariat de Châteauneuf-de-Gadagne
Sous-titre : Répertoire méthodique
Auteur : par Théo Roque et Blandine Silvestre

Déclaration de publication

Éditeur : Archives départementales de Vaucluse
Adresse : Avignon
Date : 2017

Profil

Création : Instrument de recherche produit au moyen du logiciel Arkhéïa Aide au classement de la société Anaphore sarl, version 8-9.5 du jeudi 29 mars 2018 . Date de l'export : mercredi 23 mai 2018 (16:49 h)
Langue : Instrument de recherche rédigé en français