Couvent des Ursulines d'Avignon sous le titre de Saint-Philippe Néri dit de Saint-André

par Blandine Silvestre

Présentation

Cotes extrêmes

BMA ms. 1763-1764 ; 96 H 1-67

Intitulé

Couvent des Ursulines d'Avignon sous le titre de Saint-Philippe Néri dit de Saint-André

Dates extrêmes

XVIe-XVIIIe siècles

Description physique

Type

Document d'archives

Nombre d'éléments

67 articles

Métrage linéaire

1,18

Éléments historiques

Dom Théophile Arnaud, aumônier de l'abbaye bénédictine Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, avait fondé en novembre 1617 un collège à Avignon pour servir à l'éducation des novices de son ordre. Il en assurait la direction en qualité de recteur, bientôt assisté d'un vice-recteur, dom Pierre d'Aymar. En 1637, le collège ne recevant guère d'étudiant, les deux religieux acceptèrent de vendre les bâtiments au bénéfice de l'abbaye de Saint-André alors dirigée par les bénédictins réformés de Saint-Maur, essentiellement pour payer les dettes du monastère.

Cependant le fondateur et le vice-recteur qui avaient fait élection de sépulture dans l'église du collège et souhaitaient que se perpétue la louange de Dieu en ses murs, firent appel aux religieuses ursulines de la Présentation Notre-Dame d'Avignon.

Ils leur proposèrent d'acquérir le collège, église, maisons et jardins, et deux vignes au prix de 8000 livres. La vente était assortie d'une conséquente donation en terre, capitaux, pensions biens meubles et immeubles. Elle fut conclue le 16 mai 1643.

Un petit nombre de religieuses quitta la maison mère pour s'installer dans le nouvel établissement. Le 16 mai 1671, l'archevêque Azzo Arioste donnait le nom de Saint-Philippe Néri, fondateur de la Société des prêtres de l'Oratoire, au monastère appelé jusque-là de Saint-André en hommage aux fondateurs du collège bénédictin. L'année suivante, par transaction, le couvent se séparait définitivement de celui des Ursulines royales

L'enclos du monastère, situé entre le Carmel et le couvent des Capucins, fut agrandi par l'achat du jardin de Gromelle en 1649. Grâce au soutien spirituel et financier de l'archevêque. Les Ursulines entreprirent, à partir de 1672, la construction de leurs nouveaux bâtiments à l'ouest de la parcelle. La direction des travaux fut confiée à l'architecte François Delbène.

Cette première campagne s'essouffla avec le décès de Mgr Arioste. Les religieuses arrivèrent péniblement à terminer le couvert du nouveau bâtiment, puis à en achever l'aménagement intérieur.

À la fin du XVIIe siècle, des travaux sont conduits principalement sur les accès trop anciens, inadaptés ou restés inachevés. Les Ursulines retrouvent, dès 1703, les financements pour terminer l'aile occidentale. En 1741, elles entreprennent la prolongation vers le sud de l'aile orientale. À la veille de la Révolution, le couvent développe trois corps de bâtiments en « U » sur une vaste superficie. La qualité architecturale témoigne alors de l'importance de l'institution pour l'éducation des jeunes filles de la société avignonnaise et comtadine.

Suite à la suppression de leur couvent, quelques religieuses de l'Annonciade céleste (1752) et augustines d'Avignon (1768) furent reçues au couvent des Ursulines de Saint-André.

En 1792, les Ursulines sont chassées et le couvent est vendu comme bien national.

Modalités d'entrée

Séquestre révolutionnaire

On trouvera dans le fonds

Titres, bulle, ordonnances (1643-1673), séparation du couvent des Ursulines royales de celui de Saint-André (1667-1673), béatification d'Angèle de Merici, indulgences (1754-1791), authentique de reliques (1671-1789), réceptions, professions, vœux (1643 -1789), baptistaires (1620-1676), testament (1654), élection au supériorat (1652), délibérations (1617-1787) , transfert et sortie du monastère (1671-1698), inventaires (1643-1740), comptabilité (1646-1791), legs et fondations (1643-1745), succession de Théophile Arnaud et Pierre d'Aymar recteur et vice-recteur du collège Saint-André (1617-1649), capitaux, pensions et rentes (1644-1792), bâtiments du couvent, achat, rapports d'estime, prix faits, comptes, quittances (1643-1791), biens fonciers, arpentage, acquisition arrentements, reconnaissances (1641-1784), procédures (1625-1782).

Mode de classement

Au fonds des Ursulines de Saint-Philippe Néri ont été mélangés des papiers appartenant aux archives d'autres communautés religieuses féminines d'Avignon, en proportions variables. Le fonds des religieuses augustines, sous le titre de Sainte-Ursule, extrait pour être traité en tant que tel ; des papiers des couvents des Ursulines royales, du Verbe Incarné, des religieuses de Notre-Dame, réintégrés dans leurs fonds respectifs.

Poursuivre votre recherche en ligne

Situer "Couvent des Ursulines d'Avignon" dans son contexte

Sources complémentaires

Aux archives départementales de Vaucluse

Fonds de l'archevêché

Visites pastorales

1G 304 : Mgr Dominique de Marinis (19-21 novembre1650), f° 422.

1G 304 : Mgr Dominique de Marinis (15 février1666), f° 425.

1G 309 : Mgr Hyacinthe Libelli (11 mars1677), f° 180.

1G 310 : Mgr Laurent de Fiesque (12 août 1693), f° 123.

1G 312 : Mgr François Maurice de Gonteris (13-14 mars 1713), f° 143 v°-146 v°.

Élection de mère supérieure, exploration, interrogatoire en vue de la réception religieuse

1 G 367-380 (1631-1790).

Administration révolutionnaire

District d'Avignon - Affaires ecclésiastiques

Établissements religieux d'Avignon procès-verbaux de séquestration et d'inventaire des biens meubles, immeubles, capitaux

3 L 126 : inventaire du mobilier (4 septembre 1792), estimation des jardins (13 octobre 1792), relevé des bâtiments (8 janvier 1793).

Domaines nationaux

Fonds du district d'Avignon ou de Vaucluse

Procès-verbaux d'estime des biens d'églises et communautés religieuses

3 Q 11: estimation des bâtiments par Ange Alexandre Bondon et Thomas Gilles Bernard (17 septembre 1794).

Procès-verbaux d'adjudication de première origine

3Q 26 : vente des bâtiments au citoyen Pamard pour le compte de Thomas (9 ventôse an 3- 15 février 1795).

Hors archives départementales de Vaucluse

Archives municipales d'Avignon

11 DIL 102 :dossier de documentation

1P 12 : congrégations religieuses, religieuses ursulines de Saint-André, 1816-1832, correspondance

1O 7 : voirie, rue d'Annanelle, 1 plan

39 Z 14 : inventaires et procès-verbaux de dépôt des objets mobiliers conservés dans les édifices religieux en particulier l'Archevêché et le Grand Séminaire d'Avignon (1905-1918)

47 Fi 51-52 : le Petit Séminaire après les bombardements du 25 juin 1944

Bibliothèque municipale d'Avignon

Ms 1520 "Journal sur la ville d'Avignon" par Joseph François Agricol Arnavon, bachelier de Sorbonne, chanoine de Notre-Dame la Principale d'Avignon, XVIIIe- XIXesiècle, p. 488.

Ms 1686 Pièces et documents concernant les biens nationaux, principalement de la commune d'Avignon et provenant de Jean Baptiste Guérin, architecte des domaines nationaux, XVIIIe- XIXesiècle.

Ms 1732 "Visite générale du dioceze d'Avignon faite par Mgr l'Illme et Rme François Maurice de Gonterii... archevêque d'Avignon... en 1707, f° 125 v°.

Ms 1738 Recueil des épitaphes et inscriptions qui sont dans les différentes églises de cette ville d'Avignon fait et achevé en MDCCL par R.P. Jean Raymond Deveras, prêtre et chanoine de l'église collégiale et paroissiale de Saint-Pierre d'Avignon, f° 424-426.

Ms 2083 Notes et analyses de documents concernant l'histoire surtout ecclésiastique d'Avignon, XIXesiècle, fol. 220 v°. (Bibl. Correnson).

Ms 2971. Recueil de pièces pour servir à l'hsitoire d'Avignon et du Comtat Venaissin, tome XIV, 1825-1828, f° 57. "Le pensionnat des religieuses Ursulines d'Avignon, ancien couvent de St André près la fonderie, isle 120 (1825)". (Bibl. Requien)

Ms 5606. Dictionnaire des rues d'Avignon par Adrien Marcel, fol. 100-109.

Bibliographie

Geraud (Marthe), sœur Marie du Saint-Esprit. Aux origines des Ursulines en France. Compte-rendu de recherches. Lyon, 1999-2000, cahiers avec bibliographie.

Gueudré, mère Marie de Chantal, Histoire de l'ordre des Ursulines en France, 2 vol., Paris, 1958-1960.

Sarre (Alain), Vivre sa soumission. L'exemple des Ursulines provençales et comtadines (1592-1792). Paris, 1997, 671 p.

Date de création de la description

mercredi 29 novembre 2017

Date de dernière modification de la description

jeudi 25 octobre 2018

Mots-clés

Contenu

Informations bibliographiques

Informations de publication

Déclaration de titre

Titre : Couvent des Ursulines d'Avignon sous le titre de Saint-Philippe Néri dit de Saint-André
Sous-titre : Répertoire numérique détaillé
Auteur : par Blandine Silvestre

Déclaration de publication

Éditeur : Archives départementales de Vaucluse
Adresse : Avignon
Date : 2018

Profil

Création : Instrument de recherche produit au moyen du logiciel Arkhéïa Aide au classement de la société Anaphore sarl, version 8-9.2 du vendredi 2 mars 2018 . Date de l'export : vendredi 26 octobre 2018 (09:31 h)
Langue : Instrument de recherche rédigé en français