Maison de la communauté de l'Intérieur de Marie, à Carpentras • 1631-1788 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

On trouvera dans le fonds

Fondation, achat de maisons (1631-1782), capitaux et pensions (1704-1788), papiers Neyron (1712-1729)

Description physique

Nombre d'articles

1 article

Métrage linéaire

0,15

Localisation physique

Archives départementales de Vaucluse

Situation du fonds

Fonds clos

Éléments historiques

La création vers 1710 à Carpentras, par un jeune chanoine théologal de Saint-Siffrein, l'abbé Louis-François-Gabriel d'Orléans de la Motte (futur évêque d'Amiens) d'une petite communauté chargée de former de futures religieuses hospitalières, subsista tant bien que mal après le départ de son fondateur en 1730. Confiée à la direction de l'évêque de Carpentras, cette initiative est reprise en 1739 par l'évêque Mgr Malachie d'Inguimbert qui veut établir dans sa ville épiscopale une communauté appelée à éduquer les jeunes filles. Il obtient du pape un bref qui érige en communauté la maison sous l'invocation de l'Intérieur de Marie ; elle est administrée par un bureau composé de quatre dames de la haute société, lesquelles en 1755 demandèrent à être remplacées par des religieuses enseignantes. L'évêque passa alors une transaction avec les religieuses des écoles gratuites de Marseille, et deux soeurs vinrent à Carpentras. En 1760, le conseil de ville exempta de toutes charges la petite communauté. Une autre fondation fut établie à Malemort en 1769.

Modalités d'entrée

Séquestre révolutionnaire

Inventaire à consulter

Répertoire numérique de la série H. Clergé régulier. Ordres et communautés de femmes, ordres militaires et hôpitaux, par L. Duhamel et J. de Font-Réaulx. Avignon, vers 1910-1961, 410 p. (dactyl.)

Bibliographie

Ameye (abbé Henri), "Historique des communautés religieuses de Carpentras : Soeurs de l'Intérieur de Marie", Rencontres, 49, janvier-février 1964, p. 20-22

Mots-clés

Cotes extrêmes : FRAD084_91 H 1

Documents relatifs