Évêché d'Orange • 862-1789 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

On trouvera dans le fonds

Dossiers relatifs à l'administration du diocèse, au spirituel et au temporel, actes de la cour épiscopale, documents relatifs à la mense épiscopale ; impositions ("péréquation", don gratuit, comptes, rentes et pensions passives (1580-fin XVIIIe siècle), statuts synodaux et ordonnances (1572-1620).

Administration spirituelle : visites pastorales (1600-1780), ordinations (1513-1623).

Administration du diocèse : droits et privilèges, échanges de paroisses et accord avec les diocèses voisins (1107-1787), affaires classées par paroisses (curés et secondaires, confréries, écoles, hôpitaux, dïmes...) (1240-1788), correspondance (1593-1657).

Les dossiers du secrétariat d'Orange sont représentés par des actes judiciels et causes spirituelles (1578-1764), des formulaires et correspondance (notamment en matières bénéficiales) (XVIIIe siècle).

Les dossiers de la mense épiscopale contiennent les unions d'églises et de prieurés, les titres des directes, les terriers des possessions, des recueils et lièves de censes et directes, des reconnaissances et investitures, les dossiers de réparation des bâtiments de l'évêché, les procès-verbaux des dégradations et réparations des églises (1774), l'administration des biens (1126-1784).

Un fragment du cartulaire de l'évêché contenant 11 actes (862-1115) et édité par L. Duhamel est conservé à la Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras (ms. 1589).

Description physique

Nombre d'articles

76 articles

Métrage linéaire

5,90

Localisation physique

Archives départementales de Vaucluse
Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras

Situation du fonds

Fonds clos

Éléments historiques

La tradition rattache à l'époque des invasions la fondation de l'évêché d'Orange, mais on ne dispose d'aucune donnée précise sur les débuts du christianisme dans cette antique cité des Cavares, devenue colonie de la seconde légion romaine (d'où elle tire son nom). On trouve au concile de 314 un prêtre représentant l'église d'Orange, et le premier évêque connu avec plus de certitude est Constance, présent au concile d'Aquilée en 381. Après lui (390), la chronologie des évêques est très incertaine jusqu'à Gémard qui occupa le siège entre 860 et 879. Une particularité est à relever : la liste d'Orange porte des évêques communs avec la liste épiscopale du diocèse de Saint-Paul-Trois-Châteaux dit "diocèse de Trois-Châteaux". Cette union, intermittente, est expliquée par les historiens par la grande pauvreté du diocèse d'Orange et les temps de crise. Cependant, en 1107 une sentence du cardinal Richard d'Albano, confirmée par une bulle du 18 octobre 1112, sépara le diocèse d'Orange du diocèse de Trois-Châteaux.

Le métropolitain d'Orange est, comme pour Trois-Châteaux, l'archevêque d'Arles. Deux conciles se tinrent à Orange, portant sur des questions de doctrine et de discipline, en 441 et en 529. En 1267, le pape établit à Orange un inquisiteur. L'évêque Pierre II (1251-1269) fit reconnaître son droit de fonder une université, celle-ci fut rétablie lors du concile d'Apt de 1365, confirmée par Charles IV le 23 mai 1365. On remarquera l'épiscopat de François de Caritat qui institua en 1374 l'Angelus en synode diocésain. L'évêché, sous l'épiscopat de Jean Gobert, en 1467-1477, eut particulièrement à souffrir des troubles provoqués par Jacques de Southois, dit "le bâtard d'Orange".

Jusqu'à l'élection de 1507, le chapitre conserva le privilège d'élire l'évêque. L'évêque relève au temporel de deux pouvoirs souverains : le prince d'Orange, et plus tard le roi de France, pour les paroisses sises en Provence ou Dauphiné, et le pape, pour les terres en Comtat Venaissin. Le diocèse ne franchit pas le Rhône, à l'ouest. Comptant seulement vingt paroisses, c'est, au XVIIIe siècle, l'un des plus petits diocèses du royaume. Sept paroisses sont situées dans la principauté d'Orange : Orange, Jonquières, Gigondas (anciennement du diocèse de Vaison), Violès, Derboux (commune de Mondragon actuelle), Causans (commune de Jonquières), et Mondragon, considérée comme terre adjacente de Provence. En Comtat, on compte treize paroisses : Caderousse, Camaret, Sarrians, Piolenc, Mornas, Aubignan, Beaumes-de-Venise, Rochegude, Sérignan, Vacqueyras, Uchaux, Lagarde-Paréol, Travaillan. N'ont pas rang de communauté : Derboux, Causans, Travaillan.

Cette disparité comporte aussi une différence de statut, tant pour les paroisses que pour le clergé. Ainsi, depuis 1734, dans la partie "de France", s'applique le "don gratuit" envers le roi, voté par le "bureau du diocèse". La pression financière est là beaucoup plus lourde et constante que dans la partie du Comtat qui ne doit que les décimes, dont la perception est gérée par le "bureau de l'assemblée du clergé".

Une particularité du diocèse provenant de la forte implantation protestante dans la principauté d'Orange consiste en une imposition spécifique dite "tribu de péréquation" et servit à la rétribution des ministres protestants avant 1702.

D'après l'enquête de 1774 et la visite pastorale de 1775, on constate la présence importante de communautés, séculières ou régulières, de corps de prêtres dits "agrégations", de chapellenies, plus particulièrement dans la partie comtadine et on peut apprécier l'état matériel des lieux de culte et la situation morale et spirituelle des paroisses. L'enquête et la visite pastorale de Mgr du Tillet dans les années 1774-1775 permettant d'étudier assez finement l'état et les revenus du clergé local, indiquent une grande stabilité de ce clergé, très majoritairement issu du diocèse lui-même ou des diocèses voisins.

Le diocèse ne dispose pas de véritable séminaire, mais d'un petit collège, desservi depuis 1716 par les Doctrinaires. Certains séminaristes du diocèse poursuivirent leurs études à Avignon ou Viviers, entre autres.

Lors du Concordat de 1801 l'évêché d'Orange fut supprimé. Un projet de nouveau concordat fit espérer son rétablissement en juin 1817, un évêque fut même nommé, Paul-Thérèse-David d'Astros. Mais la tentative échoua.

Modalités d'entrée

Séquestre révolutionnaire

Inventaire à consulter

Répertoire numérique de la série G (Clergé séculier), par L. Imbert et J. de Font-Réaulx, Avignon, 1956, IV-674 p.

Sources complémentaires aux archives départementales de Vaucluse

2 E Raimond de Modène 14 : Baronnie de Gigondas, engagée à l'évêque d'Orange depuis 1744

Sources complémentaires hors archives départementales de Vaucluse

Archives départementales des Bouches-du-Rhône

3 G 422 : Procédures d'appel du diocèse d'Orange (1671-1692)

Bibliothèque municipale d'Avignon

ms 2407 : "Pontifices Arausicani, quorum seriem et gesta exquirebat J.-L. Prevost ..... ad annum M.D.CC.V" (tome XXIX des manuscrits de la collection Massilian)

Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras :

ms 1589 : fragment d'un cartulaire de l'évêché d'Orange contenant copie de 11 pièces de 862 à 1115

ms 1609 : titres concernant les paroisses : ... Orange (1638-1685)

ms 557 : livre rouge du comte de Toulouse (fol. 82 "de Cadarossa", fol. 132 "de Mornatio et diocesi Aurasicensi", fol. 138 "de Podio Oleno, de Cadarossa") XIIIe siècle

ms 1733 : recueil de pièces concernant la principauté et le diocèse d'Orange

(notamment : fol. 299 : bref du pape Clément XI établissant les droits du roi de France sur le diocèse d'Orange (1706, 27 avril) ; fol. 472 : vidimat de la visite de l'évêque au lieu de Rochegude et enquête sur le secondaire (1609, 10 octobre) ; visite pastorale à Rochegude (1782, 3 novembre)

ms 1738 : "renseignements sur des matières ecclésiastiques" (fol. 418 : chapellenies à Orange et Sarrians (1781)

ms 1727 : recueil de pièces ... fol. 666 (harangue pour l'évêque d'Orange)

ms 1856 : recueil de matières ecclésiastiques de l'archevêché d'Arles : fol. 154 formules de serments d'obéissance prêtés à l'archevêque par différents évêques, dont celui d'Orange (s.d.)

ms 1859 : recueil concernant divers évêchés. Fol. 281 v° : "rôle des évêques d'Orange depuis l'an 800".

ms 1922 : recueil de pièces ecclésiastiques. Fol. 391 : "Epitaphium Arnulphi, episcopi Arausicanensis" (copie)

Bibliothèque municipale de Marseille :

ms 1502 : manuscrits de Pierre-Joseph de Haitze :

fol. 366 : propre des calendriers de diverses églises

Bibliographie

Albanès (J.-H.) et Chevalier (U.). Gallia christiana novissima, tome 6. Valence, 1916.

Bastet (J.) Essai historique sur les évêques d'Orange. Orange, 1837.

Duhamel (L.). "Fragments d'anciens cartulaires de l'évêché d'Orange", Mémoires de l'Académie de Vaucluse, 1896, pp. 383-396

Thomas (B.). "Les paroisses du diocèse d'Orange d'après l'enquête de Mgr du Tillet (1775)", Mémoires de l'Académie de Vaucluse, 8e série, t. VIII, 1999, pp. 47-78

Mots-clés

Vous êtes dans : l'état des fonds
Thème de la recherche : histoire religieuseprincipauté d'Orange
Organisme : Évêché d'Orange
Origine : Évêché d'Orange
Cotes extrêmes : FRAD084_5 G 1-74 Bibl. Inguimbertine Carpentras ms. 1589

Documents relatifs