Collège des orfèvres de Carpentras et du Comtat Venaissin • 1745-1791 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

On trouvera dans le fonds

Bref de confirmation des statuts par Clément XIII (1758), délibérations, statuts et création des officiers (1746-1780), comptes (1779-1791) avec rôle des maîtres orfèvres (1754-1789), pièces justificatives et correspondances (1746-1789), plaque d'insculpation des poinçons (2e moitié XVIIIe siècle).

Description physique

Nombre d'articles

3 articles

Métrage linéaire

0,50

Localisation physique

Bibliothèque Inguimbertine à Carpentras

Langue des documents

Français, italien, latin

Situation du fonds

Fonds clos

Éléments historiques

Une confrérie sous le patronage de saint Éloi réunit les orfèvres de Carpentras au moins depuis le XVIe siècle (statuts attestés en 1590).

Toutefois, l'organisation du corps ou collège des orfèvres de Carpentas et du Comtat Venaissin date du XVIIIe siècle, à partir de la publication du règlement du vice-légat d'Elci du 21 avril 1724 qui concerne non seulement les orfèvres d'Avignon mais également ceux du Comtat Venaissin, plus particulièrement Carpentras et Cavaillon.

En septembre 1745, des orfèvres de Carpentras décident de mettre leur profession en maîtrise, et lors d'une assemblée tenue le 1er décembre 1746, ils sont une vingtaine à élire les nouveaux prieurs de la confrérie Saint-Éloi et à rédiger des statuts en 17 articles, fixant le fonctionnement, les cotisations, les conditions d'accès à la maîtrise, les exonérations pour les fils de maîtres, etc. Ces statuts sont enregistrés à la rectorie du Comtat en mai 1747, puis approuvés par le pape par un bref du 12 décembre 1758.

Le collège regroupe les maîtres orfèvres de Carpentras (13 en 1747), mais aussi ceux de Cavaillon (5), l'Isle (3), Valréas (2), Bollène (2), Malaucène et Piolenc (1). À la fin de l'Ancien Régime, ils sont presque une inquantaine de maîtres à exercer dans le Comtat. On relève quelques dynasties comme celles des Bouchtay, Guigue, Rouvière, Vilhet à Carpentras, des Ballet et Guilhermier à Bollène, des Daigremont à Cavaillon, des Manuel à l'Isle-sur-la-Sorgue, des Juge à Valréas.

Le corps des orfèvres de Carpentras a été maintenu sous l'occupation française de 1768-1774 ; il est supprimé en 1791.

Modalités d'entrée

Legs Barjavel à la bibliothèque Inguimbertine de Carpentras (vers 1870)

Inventaire à consulter

Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Tomes XXXIVI-XXXVI : Carpentras, par L. Duhamel, J. Liabastres et L.H. Labande. Paris, Plon, 1899-1903. 4 vol. [ms. 1-2154]

Sources complémentaires aux archives départementales de Vaucluse

B secrétariat de la Rectorie livre 24 (f°768) : approbation des statuts des orfèvres, 1747.

Sources complémentaires hors archives départementales de Vaucluse

Carpentras, bibliothèque Inguimbertine :

Ms. 1362 (f°561) : statuts de la confrérie de Saint-Éloi, 13 juin 1590.

Ms. 1377 (f°449) : autorisation des statuts, 1679.

Ms. 1594 : titres concernant la confrérie, 1590.

Carpentras, Arch. communales :

BB 260 : délibérations du conseil de ville concernant la suspension de la maîtrise des orfèvres, 1734-1750 :

Bibliographie

Cassan (Claude Gérard), Les orfèvres d'Avignon et du Comtat Venaissin, Paris, éd. Eléonore, 1984, 80p., III.

Exploitation du fonds

Bannières et rubans. Confrères, maîtres, compagnons : travailler et s'organiser du Moyen Age au XIXe siècle. Catalogue d'exposition. Avignon, 2005 (notices n°68-69).

Mots-clés

Cotes extrêmes : Bibl. Inguimbertine Carpentras ms. 887-889

Documents relatifs