Séminaire d'Orange • XVIIIe siècle Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

Situation du fonds

Fonds disparu

Éléments historiques

En 1716, l'évêque d'Orange Jean-Jacques d'Obeilh, reçut du roi de France la gouvernance du collège d'Orange, doté des biens et revenus de l'ancien collège protestant et de ceux du consistoire. L'évêque voulut qu'au collège soit associé un séminaire, et n'ayant pu se rallier les Jésuites, il fit appel aux Doctrinaires pour conduire cet établissement. La transaction conclue avec les Pères de la Doctrine chrétienne date de 1718 ; le collège-séminaire fut installé dans les bâtiments de l'ancien collège, et le grand temple protestant, qui avait été reconstruit en 1702 par Guillaume III fut affecté comme chapelle, sous le titre de saint Louis. Le nombre d'élèves séminaristes fut minime, et la chaire de théologie ne fut pas occupée en permanence. En 1776, le roi unit au séminaire un ancien bénéfice, le prieuré d'Albagnolet, afin d'établir des bourses et des chambres pour les clercs pauvres se vouant au sacerdoce ; 19 chambres furent ainsi créées en faveur de ces "boursiers du Roi".

Bibliographie

Yrondelle (A.), Histoire du collège d'Orange. Paris, 1912,

Mots-clés

Vous êtes dans : l'état des fonds
Thème de la recherche : histoire religieuseprincipauté d'Orange
Matière : clergéenseignement
Organisme : Séminaire d'Orange

Documents relatifs