Subdélégation de Mondragon • XVIIIe siècle Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

Situation du fonds

Fonds disparu

Éléments historiques

Le nombre et les attributions des subdélégations de Provence demeurent encore mal connus, même si les recherches de M. Bordes et de F.X. Emmanuelli dans le fonds de l'intendance d'Aix ont permis d'affiner une chronologie et des listes de noms. Avec les subdélégations en titre d'office établies par l'édit de 1704, il n'y eut pas d'autre subdélégué que ceux des villes chefs-lieux de viguerie. Ceux-ci ont été supprimés en 1715. La levée du cinquantième a amené l'intendant de Provence à créer en 1726, 61 subdélégations dont celle de Mondragon pour le seul ressort de la localité, enclavée dans le Comtat Venaissin. F.X. Emmanuelli, à partir de 1726 lorsqu'ils sont devenus permanents a établi la liste des subdélégués de Mondragon : Durand (1726-1759), Tournilhon (1760-1789). Toutefois l'édit de 1704 qui institua des subdélégués en titre d'office dans plusieurs ressorts de la Provence, avait auparavant établi une originalité pour la subdélégation de Salon, acquise par un sieur Roubaud, avocat à Aix ; celle-ci comprenait également les terres adjacentes (Grignan, Montségur, Mondragon, Sault et sa vallée etc...) ; cette création fut rapportée par l'édit de 1715 supprimant tous les offices de subdélégués en France (J. Ricommard, p. 337).

Bibliographie

Bordes (M.), "Le rôle des subdélégués en Provence au XVIIIe siècle", Provence historique, t. 23, 1973, p. 386-403.

Emmannuelli (F.X.), "A propos des subdélégations de l'intendance de Provence", Provence historique, t. 25, 1975, p. 563-571, avec carte.

Ricommard (J.), " Les subdélégués en titre d'office en Provence (1704-1715)", Provence historique, t. 14, 1964, p. 243-271, 336-378.

Mots-clés

Documents relatifs