Communauté juive de l'Isle • 1657-1792 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

On trouvera dans le fonds

Titres sur la carrière (1776-1790) ; registre des circoncisions, mariages, décès tenu sur ordre du Saint-Office (1763-1792) ; vérification des côtes des juifs par les députés des créanciers de la carrière (1657-1658, 1667-1669) ; rescrit du vice-légat (1698) ; rituel (XVIIe-XVIIIe s.)

Description physique

Nombre d'articles

3 articles

Métrage linéaire

0,10

Localisation physique

Archives départementales de Vaucluse
Archives municipales de l'Isle-sur-la-Sorgue Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras

Situation du fonds

Fonds clos

Éléments historiques

Depuis 1624, l'Isle-sur-la-Sorgue abritait une des trois carrières autorisées à subsister dans le Comtat Venaissin. Sur le plan administratif et financier elle formait un seul corps avec celle de Cavaillon, tandis que chacune d'entre elle désignait ses propres officiers, bailons, auditeurs de comptes et conseillers. La carrière de l'Isle, au quartier de la Porte d'Avignon, avait deux issues : à l'est, le " grand portal " ouvrant sur la Grand rue, à l'ouest le " petit portal " donnant sur la rue de la Cavalerie. Au contraire de celles de Carpentras et Avignon, la carrière de l'Isle avec sa place de la juiverie et un petit planet était relativement spacieuse et aérée, pour une population qui ne dépassait pas 400 habitants au XVIIIe siècle. Le cimetière juif se trouvait à deux kilomètres des murs de la ville, sur le chemin de Caumont.

À partir du XVIe siècle, la prohibition de métiers jusqu'alors exercés par les juifs, médecine, artisanat, offices publics, les cantonna au commerce des textiles communs et de la fripe essentiellement, et au prêt d'argent ; il entrava tout essor économique. À la fin du XVIIe siècle, le niveau de fortune moyen est très modeste mais d'importants changements vont soutenir une prospérité nouvelle au siècle suivant. L'activité du prêt évolue vers celle de la banque avec une augmentation des volumes et des délais pour une clientèle plus fortunée de bourgeois, de nobles et de clercs. Des métiers s'ouvrent au juifs de la carrière et se développent : le commerce des chevaux et des mulets, celui des vers à soie assorti de la fabrication et la vente de la soie et des étoffes.

L'enrichissement de la communauté va déterminer des dépenses collectives principalement consacrées à la synagogue. Déjà au milieu du XVIIe siècle des membres influents de la communauté juive s'étaient constitués en association " pour l'amour de notre Dieu souverain et réparation de l'école ". Cependant, les rapports établis et les quelques travaux réalisés jusque dans les années 1730 montrent que les efforts consentis étaient restés vains. À partir de 1732, des aménagements partiels furent entrepris, avec des moyens encore médiocres. Mais au milieu du siècle, l'achat d'une maison attenante précéda un programme complet de reconstruction de la synagogue dont le montant atteindra environ 15.000 livres en 1761. À partir de 1771, les dépenses furent destinées au décor intérieur avec la peinture et la dorure du tabernacle de la Torah et de l'ensemble de la salle de prière.

La carrière de l'Isle, la troisième en importance du Comtat, comptait en 1789 environ 300 personnes. Dévastée par les troupes de la Convention en 1793, elle disparut complètement sous l'effet des travaux d'urbanisme de la première moitié du XIXe siècle. Il ne subsiste aucun vestige d'une synagogue qui n'avait rien à envier de l'élégance de celles de Cavaillon et Carpentras.

Modalités d'entrée

Séquestre révolutionnaire

Inventaire à consulter

Répertoire numérique des sous-séries 5 E (Confréries) et 6 E (Corporations), par Françoise Chauzat. Avignon, 2001. 155 p.

Anchel (R.), " Les juifs de Carpentras 1406-1789. Inventaire du fonds Alphen à la bibliothèque de l'Alliance israélite universelle " dans Archives juives 1985, n° 21, p. 62-64 ; 1986, n° 22, p. 61-64 ; 1988, n° 23, p. 27-37.

Sources complémentaires hors archives départementales de Vaucluse

Bibliothèque de l'Alliance israélite universelle

Fonds Halphen, R 43, n° 43 : " Nomination par les communautés de l'Isle et de Cavaillon de députés chargés de procéder à la confection d'un règlement et articles de règlement " (24 mars 1620). 26 fol.

Bibliographie

Chobaut (Hyacinthe), " Les Juifs d'Avignon et du Comtat et la Révolution française. - La fin des quatre carrières (1787-1800) ", dans Revue des Études juives, 1937, 101, p. 5-52 ; 102, p. 3-39.

Kohnstamm (Jackie), Family structure and behaviour and ghetto life in the Jewish community of l'Isle sur Sorgue (1680-1760). Thèse de dictorat, University of East Anglia, 1981.

Kohnstamm (Jackie), " Les activités des Juifs de l'Isle-sur-la-Sorgue de 1680 à 1760 ", dans Archives juives, 1982, n°3, p.33-40.

Kohnstamm (Jackie), " Les noms et les sobriquets des juifs de l'Isle-sur-la-Sorgue (XVIIe-XVIIIe siècles) ", dans Armand Lunel et les Juifs du Midi : actes du colloque international du Centre régional d'histoire des mentalités (14-16 juin 1982), publ. sous la dir. de Carol Iancu. Montpellier, Université Paul Valery- Montpellier III, 1986, p. 215-221.

Milesi (Gérard), Les Juifs de l'Isle-sur-la-Sorgue au XIXe siècle. Université de Montpellier-III, mémoire de maîtrise, 2001.

Moulinas (René), " Les Juifs de l'Isle-sur-Sorgue au XVIIIe siècle ", dans 3e journée d'études vaudoises et historiques du Luberon, Lacoste 1er septembre 1979, p. 29-40.

Moulinas (René), Les Juifs du pape en France, Toulouse, Privat, 1981.584 p.

Moulinas (René), " Les vieilles synagogues d'Avignon et du Comtat Venaissin ", dans Archives juives, 1980, p. 10-26.

Mots-clés

Cotes extrêmes : FRAD084_5 E 117 FRAC084054_GG 24 Bibl. Inguimbertine Carpentras ms. 2612 $

Documents relatifs