Communauté juive de Carpentras • 1656-1792 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

On trouvera dans le fonds

Registre des circoncisions, mariages, décès tenu sur ordre du Saint-Office (1763-1792) ; comptes, pensions et exaction des tailles (1656-1695) ; livre des quittances de pensions payées par la communauté (1752-1773) ; livre de prières par Joseph Meyrargues fait sur l'ordre des bailons Samuel Milhaud et Schlomo Carmi (1727) ; rituels et recueils de prières (XVIIe-XVIIIe siècles).

Description physique

Nombre d'articles

10 articles

Métrage linéaire

1,00

Situation du fonds

Fonds clos

Éléments historiques

Sur instructions pontificales, à partir de 1624, les "carrières" des juifs du pape d'Avignon et du Comtat Venaissin furent réduites au nombre de quatre : Avignon, Carpentras, l'Isle et Cavaillon.

La communauté juive de Carpentras dépassait nettement les autres communautés, comme étant la plus peuplée la plus riche et la plus active. À la fin du XVIe siècle, elle comptait 260 personnes, son effectif avait doublé un siècle plus tard pour atteindre 914 personnes à la veille de la Révolution. Cependant, la superficie de la carrière de Carpentras resta inchangée durant tout l'Ancien Régime. Le droit de la communauté était régi par des statuts coutumiers, dits " escamots ", dont les plus anciens pour Carpentras datent de 1601 et 1625. La communauté gérait les affaires collectives, la santé, les aumônes, la synagogue, l'école hébraïque.

La synagogue de Carpentras occupe l'emplacement de celle que les juifs de la ville furent autorisés à construire en 1367. Leur première synagogue, probablement rue de la Vieille juiverie, au sud-est de la ville, avait été transformée en chapelle Sainte-Marie après l'expulsion de 1322. Depuis leur retour et l'autorisation de l'évêque de posséder une synagogue et un cimetière en 1344, ils célébraient le culte dans des maisons particulières de la même rue, dite de la Muse. La construction de la synagogue fut entreprise entre 1375 et 1376 à l'emplacement d'une maison achetée rue de la Muse et dans les dimensions autorisées, soit d'une longueur n'excédant pas 5 cannes (10 mètres environ). Modifiée, réaménagée au cours des siècles, cette école, selon le terme en usage dans le Comtat Venaissin, se trouvait à la fin du XVIIe siècle dans un état de délabrement proche de la ruine. L'indigence de la communauté empêchant la réalisation des travaux indispensables à la sauvegarde du bâtiment, les bailons fondèrent, en 1681, une confrérie chargée de réunir les fonds nécessaires par voie de cotisations, de contributions à l'occasion des fêtes et de quêtes au bénéfice exclusif de l'entreprise. Cependant, c'est au siècle suivant, à la faveur d'une prospérité manifeste, que le projet de reconstruction complète de la synagogue prit forme et se réalisa à partir de 1741. L'ampleur du programme, notamment la hauteur inégalée de l'édifice, suscita la réprobation de Mgr d'Inguimbert, évêque de Carpentras, qui fit interrompre les travaux en 1743. Il exigea la réduction des bâtiments à une hauteur beaucoup plus modeste et réduisit leur capacité par l'interdiction d'annexer à la synagogue certains espaces attenants. En 1761 Mgr Vignoli appliqua de manière moins contraignante la loi sur la construction et l'agrandissement des synagogues. Entre 1741 et 1767, la communauté juive de Carpentras avait consacré la somme considérable de 40.000 livres à la construction et à l'aménagement intérieur de sa synagogue. Au cours de la décennie suivante, des agrandissements furent concédés, de même l'ouverture des fenêtres sur la façade orientale en1776. De cette dernière période datent les décors lambrissés de la salle de prière.

La Révolution qui abolit les carrières - celle de Carpentras est ouverte à la fin de l'année 1791 - n'épargne pas les lieux de culte juifs. La synagogue de Carpentras, investie par le club local, est dépouillée de tout son mobilier. Elle fut rendue à la communauté juive en 1800.

Modalités d'entrée

Séquestre révolutionnaire

Inventaire à consulter

Répertoire numérique des sous-séries 5 E (Confréries) et 6 E (Corporations), par Françoise Chauzat. Avignon, 2001. 155 p.

Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Tome LVIII : Carpentras (supplément). Paris, Bibliothèque nationale, 1971. 1 fasc., p. 43-112. [ms. 2154-2641]

Anchel (R.), "Les juifs de Carpentras 1406-1789. Inventaire du fonds Alphen à la bibliothèque de l'Alliance israélite universelle" dans Archives juives 1985, n°21, p. 62-64 ; 1986, n°22, p. 61-64 ; 1988, n°23, p. 27-37.

Sources complémentaires aux archives départementales de Vaucluse

5 E 60-64, 66-70 : escamots ou statuts et articles pour les communautés juives de Carpentras et du Comtat Venaissin (1489-1758), titres de la carrière (1770-1790), tutelle des juifs de Carpentras par la rectorie du Comtat Venaissin, création des bailons, délibérations et comptes, "registre" des obligations et contrats (1557-1790).

5 E 62 (partie) : application de l'édit de 1751 et registre des permissions de sortie de la carrière (1754-1758)

Sources complémentaires hors archives départementales de Vaucluse

Archives vaticanes

Congr. Avignone n° 302-303 : Faillite des juifs de Carpentras (1779-1790)

[microfilms aux archives de Vaucluse : 1 Mi 121-122]

Pinkassim de Carpentras

- Central Archives for the History of the Jewish People, Jérusalem, F CAR 794a et b : Sefe'r ha-yahas (livre de la généalogie), 85 f° et Hazkarat ha-nefashot (livre de la commémoration des âmes) 1736-1768. 87 fol.

- The Institute for Jewish Research, (YIVO), New York, Sefe'r ha-yahas, 11 f°. (copie du microfilm au CAHJP, HM 106.

- Columbia University Libraries, New York, X 893C C22, vol.10

- Jewish Theological Seminary library, French Collection, ms 8344, boîte 5, Carpentras, 2e série, 1700.

- Central Archives for the History of the Jewish People, Jérusalem, F CAR 772

- Columbia University Libraries, New York, X 893C C22 vol. 1 à 6 et Institute of Microfilmed Hebrew Manuscripts F52569 : pensions, quittances

- Bibliothèque de l'Alliance israélite universelle, Fonds Halphen, R 43

n° 41 : " Dénombrement des chefs de famille juifs de Carpentras dressé dans l'école sur les dires de Salomon Crémieux " (23 octobre 1600). 8 f°.

n° 65 : " Délibération de la communauté des juifs de Carpentras rédigée par Israël Crémieux, écrivain de la carrière et portant que pour faire face aux dettes communes il sera établi une caisse " (2 novembre 1722). 6 f°.

n° 145 : " Rôle des dépenses de la communauté de Carpentras du 22 octobre 1788 au mois d'octobre 1789 dressé par Mossé Crémieux dit Carcassonne " (Courtois notaire, 20 mai 1789).

n° 146, 2 fol. : " État des pensions et redevances payées par la communauté de Carpentras à divers établissements et particuliers chrétiens, suivi d'un état des présents de Noël " (Courtois notaire, 20 mai 1789).

Bibliographie

Chobaut (Hyacinthe), " Les Juifs d'Avignon et du Comtat et la Révolution française. - La fin des quatre carrières (1787-1800) ", dans Revue des Études juives, 1937, 101, p. 5-52 ; 102, p. 3-39.

Hayez (Michel), " Juifs de Carpentras sous Grégoire XI ", dans Identité juives et chrétiennes, France méridionale (XVIe-XIXe s.), dans Études offertes à R. Moulinas, Aix-en-Provence, 2003, p. 57-73.

Moulinas (René), Les Juifs du pape en France, Toulouse, Privat, 1981.584 p.

Moulinas (René), " Les vieilles synagogues d'Avignon et du Comtat Venaissin ", dans Archives juives, 1980, p. 10-26.

Mrejen O'Hana (Simone), Les " Pinqassim " de Carpentras au regard du Saint-Siège. I. Le Sefer ha-yahas (1736-1769) d'Elie Crémieux. Paris-Jérusalem, CNRS-DGCID, 2005. 31 p. (extr. du Bulletin du Centre de recherches français de Jérusalem, n ° 16, 2005, p. 45-76)

Schwarrzfuchs (S.), éd., Le Mémorial de la communauté des juifs de Carpentras au XVIIIe siècle, Paris-Louvain, 2003.

Exploitation du fonds

Bibl. Inguimbertine de Carpentras ms. 2641 : dossier de notes de Robert Caillet sur les juifs de Carpentras et leur synagogue (XXe s.)

Mots-clés

Thème de la recherche : histoire religieuse
Vous êtes dans : l'état des fonds
Typologie : statutlivre liturgique
Personne : Meyrargues, Joseph
Nom géographique : Carpentras (Vaucluse, France)
Cotes extrêmes : FRAD084_5 E 65 ; 1 J 739 FRAC084031_GG 47 Bibl. Inguimbertine Carpentras ms. 2252, 2254, 2523, 2608-2611

Documents relatifs