Archives départementales de Vaucluse • 1791-2005 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

On trouvera dans le fonds

Dépôt des titres et papiers nationaux et gestion Néry (1791-1829) ; archives du service : rapports annuels, bâtiments, personnel, accroissement et classement des fonds, inventaires, contrôle des archives communales et hospitalières, archives judiciaires, notariales et versements des administrations, communication des documents, service éducatif (1830-2002) ; gestion Bérard, Achard père et fils (1829-1876) ; gestion Lépold Duhamel (1876-1922) ; gestion Hyacinthe Chobaut (1928-1950) ; gestion Jacques de Font-Réaulx (1951-1963) ; gestion Michel Hayez (1964-1996) ; dossiers de Claude-France Hollard (1976-2005).

Description physique

Métrage linéaire

25,00

Localisation physique

Archives départementales de Vaucluse

Situation du fonds

Fonds versé jusqu'en 2005

Éléments historiques

Succédant au dépôt national des titres et papiers créé en 1793 auprès de l'administration du district d'Avignon, le bureau des archives départementales est établi par la loi du 5 brumaire an V qui ordonne la réunion des archives des districts supprimés au chef-lieu de département . Il passe avec la loi du 28 pluviôse an VIII sous l'autorité du secrétaire général de la préfecture. Après un court séjour à l'ancien palais archiépiscopal (Petit Palais), puis dans un hôtel particulier de la ville, les archives sont logées dans les bureaux de la préfecture de Vaucluse à partir de 1825 et y resteront jusqu'en 1883, date de leur transfert dans une partie du palais des Papes, libérée par les prisons départementales.

L'action du premier archiviste, le chanoine Néry, fut déterminante pour la sauvegarde d'un grand nombre de fonds d'archives de l'Ancien Régime, et principalement des corps ecclésiastiques. Ses successeurs du XIXe siècle, notamment Paul Achard, procédèrent aux premiers classements et inventaires, tandis que les versements des administrations et des tribunaux s'enchaînèrent malgré l'exigüité des locaux de conservation. L'installation au palais des Papes, dont les espaces du "palais vieux" furent spécialement aménagés pour y loger les archives départementales, permit un sérieux accroissement des fonds dans les dernières décennies du XIXe siècle : archives judiciaires, premiers minutiers notariaux, archives hospitalières et anciennes de la ville d'Avignon, fonds du duché de Caderousse. Sous la longue direction de Léopold Duhamel, de 1876 à 1922, plusieurs inventaires sommaires virent le jour (séries B, C, D et partie de G), tandis qu'une annexe, à Carpentras fut constituée en 1909 pour héberger les archives judiciaires anciennes de la capitale du Comtat Venaissin, restées sur place. Il revient à Léo Imbert (1922-1928) et surtout à Hyacinthe Chobaut (1928-1950) de poursuivre l'accueil au palais des Papes des fonds d'archives des greffes des tribunaux et surtout des riches fonds d'archives notariales, que la loi de 1928 encouragea ; libérée des archives des anciennes cours de justice rapatriées à Avignon dans la chapelle de l'ancien séminaire Saint-Charles, l'annexe de Carpentras fut réservée au minutier notarial des notaires de cette ville, jusqu'à sa fermeture en 2005.

Le développement du service s'accéléra après la guerre, sous les direction de Jacques de Font-Réaulx (1951-1963), successeur de Hyacinthe Chobaut décédé en fonction, et surtout de Michel Hayez, directeur des archives de 1964 à 1996. À la multiplication des versements, s'ajoutèrent l'entrée de fonds privés, comme le prestigieux fonds familial de Galéan Gadagne, les dépôts d'archives des petites communes en application de la loi de 1970, des fonds d'hôpitaux, d'entreprises (réglisserie Florent) et des paroisses catholiques et réformées. Plusieurs fonds furent classés et une vingtaine d'instruments de recherche publiés. La mise en place de la série W réservée aux archives contemporaines fut suivie d'une informatisation de la gestion de ces versements, de la communication des documents et de l'élaboration des instruments de recherche, qui s'est poursuivie sous la direction de Christine Martella (depuis 1997). En même temps, de 1976 à 1982, le Département réalisa un important chantier de restauration de la partie du palais des Papes hébergeant le service des archives, permettant la création de bureaux et d'une salle des inventaires, d'un laboratoire photographique, d'un centre de recherches sur la papauté d'Avignon et de plusieurs niveaux de magasins dans la tour de Trouillas.

Les lois de décentralisation de 1982-1984 transférèrent de l'État aux départements les compétences sur les archives départementales ; les Archives de Vaucluse sont devenues depuis cette date une direction du conseil général de Vaucluse.

Modalités d'entrée

Versements

Affiner votre recherche

Consulter l'instrument de recherche : "Archives départementales de Vaucluse"

Bibliographie

Archives, propriété publique. Bicentenaire des archives départementales (1796-1996). Catalogue d'exposition. Avignon, archives départementales de Vaucluse, 1996. 71 p.

Casanova (Laure), Histoire des archives départementales de Vaucluse de 1790 à nos jours : histoire institutionnelle et pratiques de recherche. Université de Lyon-2, mémoire de DEA, 2001. 216 p.

Mots-clés

Cotes extrêmes : FRAD084_1 L 452-464 ; 3 T ; 1000 W ; 1409 W 1-24 ; 1410 W ; 1411 W 1-70 ; 1655 W 1-42 ; 1720 W 1-14

Documents relatifs