Couvent des Dominicains réformés du Saint-Sacrement, de Cadenet • 1509-1788 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

On trouvera dans le fonds

Titres

Description physique

Nombre d'articles

1 article

Métrage linéaire

0,10

Situation du fonds

Fonds clos

Éléments historiques

Le couvent de Cadenet, autorisé par l'archevêque d'Aix Mgr de Grimaldi, fut établi en 1660 par le P. Antoine Le Quieu, réformateur des dominicains et fondateur de la congrégation réformée du Saint-Sacrement, lors de son retour dans le Midi ; il appartient à une deuxième vague de créations de couvents, à partir de 1658, dans un contexte de reconquête des populations passées au protestantisme. Le couvent fut établi au quartier du Colombier, à l'est du village et le Père Le Quieu en prit possession le 27 février 1660. Sous la protection de l'archevêque d'Aix, le couvent de Cadenet, grâce aux missions que ses religieux organisèrent, devint la sentinelle du catholicisme pour la conversion des protestants de la région de Lourmarin, du pays d'Aigues, de Mérindol et d'outre-Durance, de la Roque-d'Antheron, localités vers lesquelles les missions furent prioritairement destinées. Jusqu'à sa mort, survenue à Cadenet où il fut inhumé en 1676, le Père Le Quieu multiplia les déplacements d'un couvent à l'autre, de mission en mission. Le couvent de Cadenet était également chargé de l'instruction des enfants. Il fut supprimé en 1791.

Modalités d'entrée

Séquestre révolutionnaire

Inventaire à consulter

Répertoire numérique de la série H. Clergé régulier. Ordres et communautés d'hommes, par L. Duhamel. Avignon, vers 1910, 391 p. (dactyl.).

Bibliographie

Jacquème (C.), Histoire de Cadenet. Marseille, 1922, p. 496-516.

Oechslin (R.L.), Une aventure spirituelle. La vie du Père Antoine du Saint-Sacrement Le Quieu. Paris, 1967.

Hurel (Daniel-Odon), dir., Guide pour l'histoire des ordres et des congrégations religieuses, France (XVIe-XXe siècles), Turnhout, 2001, p. 137-140.

Mots-clés

Cotes extrêmes : FRAD084_39 H 1

Documents relatifs