Confrérie des pénitents bleus d'Avignon • XVIe-XVIII Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

Situation du fonds

Fonds disparu

Éléments historiques

En 1547, un groupe de confrères quitte la confrérie des pénitents blancs fondée trente ans plus tôt. Avec le soutien du cardinal de Lorraine, ils établissent la confrérie des pénitents bleus sous le titre de Notre-Dame de Pitié dans la chapelle Notre-Dame de Fenouilhet près de la porte de la Ligne. Ils acquièrent ensuite un terrain dans l'enclos du couvent des Grands Carmes où ils construisent une chapelle.

À la suite des troubles de la révolte des Pévoulins et des Pessugaux, seize confrères quittent la confrérie pour fonder celle des pénitents violets en 1662.

Frappée par la suppression des confréries de pénitents en 1745 à l'instigation des pénitents noirs de la Miséricorde, la compagnie des pénitents bleus est rétablie deux ans plus tard. Elle perdure jusqu'à la Révolution française.

Inventaire à consulter

Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Tomes XXVII-XXIX : Avignon, par L.H. Labande. Paris, Plon, 1894-1901. 4 vol. [ms. 1-3861]

Sources complémentaires aux archives départementales de Vaucluse

E Dépôt Avignon GG 240 : supplique des pénitents bleus, violets et rouges aux consuls de la ville à propos de l'interdiction de leur chapelle et de la séquestration de leurs biens (1745).

Bibliographie

Vénard (Marc), " Les confréries de pénitents au XVIe siècle dans la province ecclésiastique d'Avignon ", Mémoires de l'Académie de Vaucluse, 1967, p. 55-79.

Pénitents avignonnais d'autrefois : notes sur l'exposition organisée dans la chapelle des Pénitents Noirs de la Miséricorde (8-23 mai 1976), Annuaire de la Société des Amis du Palais des Papes, 1976-1977, p 23-43, 5 pl. h.-t.

Mots-clés

Documents relatifs