Oeuvre du Bon Pasteur d'Avignon • 1571-1793 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

On trouvera dans le fonds

Règlement (1702), délibérations des recteurs (1729-1790), contrats (1690-1770), inventaires (XVIIIes.), réception et sortie des filles repenties (1711-1790), fondations, donations et successions (1592-1789), capitaux et pensions (1571-1793), comptes (1729-1790), réunion de l'oeuvre des Repenties (1769-1770).

Description physique

Métrage linéaire

2,20

Situation du fonds

Fonds clos

Éléments historiques

La maison du Bon Pasteur fut fondée à Avignon en 1702 par Jean-Pierre Madon de Châteaublanc, ancien trésorier général de la légation, pour y héberger les femmes de mauvaise vie placées par leur famille. Des maisons furent acquises dans le quartier du Pont-Troucas et de la Paillasserie, et M. de Châteaublanc chargea l'architecte Jean-Baptiste Franque d'un projet d'édification d'un bâtiment neuf appelé "la Galère" destiné à servir de maison de réclusion et de lieu de pénitence. Un bureau de recteurs était chargé d'administrer la maison, et des religieuses s'occupaient des recluses. M. de Châteaublanc, à sa mort, institua l'oeuvre du Bon Pasteur pour son héritière universelle. Par un édit du roi d'octobre 1769, on unit à l'oeuvre du Bon Pasteur et des Recluses, l'oeuvre des Repenties dite de Sainte-Marie l'Egyptienne, avec tous ses biens et droits. La maison du Bon Pasteur fut fermée en 1793.

Modalités d'entrée

Séquestre révolutionnaire

Inventaire à consulter

Répertoire numérique de la série H. Clergé régulier. Ordres et communautés de femmes, ordres militaires et hôpitaux, par L. Duhamel et J. de Font-Réaulx. Avignon, vers 1910-1961, 410 p. (dactyl.)

Bibliographie

Pigoullié-Rodulfo (Isabelle), L'organisation de l'assistance à Avignon de 1750 à 1830. Thèse de 3e cycle, Montpellier, 1986.

Mots-clés

Cotes extrêmes : FRAD084_114 H 1-30 Bibl. mun. Avignon ms. 5202-5203

Documents relatifs