Arrentements, estimations, reconnaissances (1611-1774) ; ordonnance du vice-légat défendant de déposer des immondices et de jouer aux boules sur la place des études (1641) ; description des bâtiments du collège de Dijon (1681). Bibliothèque : extrait du testament du cardinal de Saluces (1409). • 1409-1774 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

Analyse reprise de l'inventaire sommaire

Arrentement par Gabriel de Beau, primicier, à François Ferrier de Molard, pour six ans et moyennant une rente annuelle de 25 écus de 60 sous pièce, d'une des salles de l'Université, sise paroisse Saint-Didier et place des Études, à côté de celle où se trouvait jadis l'imprimerie (17 février 1611). - Estimation faite à la demande d'Antoine de Tonduty, primicier de l'Université, par de Valfenière, architecte, de deux pièces du bâtiment des classes, sises rue du Planet des Études et proche Saint-Eutrope (9 juillet 1638). - Bail par Antoine de Tonduty, primicier de l'Université, à Paul de Fortia, seigneur de Montréal, des deux pièces voisines (13 juillet 1638). - Reconnaissance par ledit de Fortia, pour ces deux pièces (13 juillet 1638). - Ordonnance de Frédéric Sforza, vice-légat d'Avignon, défendant de jeter, porter ou déposer des immondices sur la place des Études de l'Université et d'y jouer aux boules aux heures des cours, sous peine d'un écu d'amende (13 juin 1641). - Description des bâtiments du collège de Dijon, acquis par Jean-Baptiste Alexandre, chanoine de Saint-Didier, et défense faite à ce dernier de faire disparaître les armes dudit collège qui se trouvent encore en trois endroits dudit bâtiment, qui est un membre et une dépendance de l'Université (11 juillet 1681). - Estimation par Pierre Buis, maçon, pour un appui demandé par les religieuses de Saint-Eutrope, sur le mur d'une des classes de l'Université (30 juillet 1695). - Attestation de Maselli, notaire, de la vente faite, le 10 décembre 1727, par Gaspard de Fortia de Pol à Jean-Baptiste Franque, architecte, d'un terrain sous la directe de l'Université (1727). - Reconnaissance dudit terrain par ledit Franque (18 février 1728).- Estimation de la plus grande partie de la maison, que le sieur Franque, architecte, a vendue au sieur Lacombe et plan des lieux (4 octobre 1764) - Reconnaissance par Jean-Baptiste-Pierre d'Armand, d'Avignon, en faveur de noble Joseph de Poule, primicier, et de l'Université, pour une maison acquise de dame Françoise-Gabrielle-Charlotte de Fortia de Pol Montréal, héritière de Gaspard de Fortia (21 mai 1774). - Extrait du testament du cardinal de Saluces, léguant une partie de ses livres pour la formation de la bibliothèque de l'Université d'Avignon (21 juin 1409), etc.

Description physique

1 pièce parchemin, 14 pièces, papier, 1 plan.

Mots-clés

Cotes extrêmes : D 15